USS Caldwell (DD-69)

USS Caldwell (DD-69)

USS Caldwell (DD-69)

L'USS Caldwell (DD-69) était le nom du navire de la classe de destroyers Caldwell, et a servi à Queenstown et sur des travaux expérimentaux pendant la Première Guerre mondiale.

Les Caldwell a été nommé d'après James R. Caldwell, un officier de la marine américaine qui a servi dans la quasi-guerre avec la France et pendant les guerres de Barbarie, et a été tué le 7 août 1804 lors de l'attaque américaine sur Tripoli.

Les Caldwell a été lancé à Mare Island le 10 juillet 1917 et mis en service le 1er décembre 1917 sous le commandement du lieutenant-commandant B. McCandless. Son premier cadre supérieur était James Laurence Kauffman, qui a atteint le grade de drapeau. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a commandé la base navale américaine en Islande, la Gulf Sea Frontier, a été membre senior de l'Allied Anti-Submarine Survey Board, commandant des croiseurs, destroyers et frégates de la flotte du Pacifique, et enfin commandant de la Philippine Sea Frontier sous Mac Arthur.

Les Caldwell a été affecté à la flotte de l'Atlantique et a atteint sa base à Norfolk, en Virginie, le 8 janvier 1918. Il a rapidement été envoyé à travers l'Atlantique et a atteint Queenstown, en Irlande, le 5 mars 1918. Au cours de son voyage à travers l'Atlantique, il a visité les Açores, où, le 27 février, elle a pris le carburant du pétrolier français Quevilley, un rare exemple de pétrolier à voile entièrement gréé.

Elle a été utilisée pour les patrouilles et les devoirs d'escorte de convoi. En avril-juin 1918, le Caldwell parcouru 21 231,5 milles, le plus long parcouru par un destroyer américain au cours de cette période. Il a navigué pendant 1 319,4 heures et en mer pendant 55 jours.

Les Caldwell a passé une partie de 1918 à aider à mener des expériences avec des dispositifs d'écoute sous-marins, certaines des premières tentatives pour détecter les sous-marins allemands alors qu'ils étaient sous l'eau.

Après la fin de la guerre, le Caldwell a été utilisé pour transporter des troupes à Brest. Elle faisait également partie de l'escorte du président Woodrow Wilson à son arrivée à Brest sur le transport USS George Washington.

Tous ceux qui ont servi sur elle entre le 28 février et le 11 novembre 1918 se sont qualifiés pour la Médaille de la Victoire de la Première Guerre mondiale.

Les Caldwell a opéré avec la division Norfolk de la force de destruction, la flotte de l'Atlantique, et avec l'escadron de destruction 3 en 1919. Elle a été placée dans la réserve avec un équipage réduit en août 1920 et était basée à Charleston et plus tard à Newport, Rhode Island. Il a été désarmé à Philadelphie le 27 juin 1922, n'a pas participé à la "Rum Patrol" des garde-côtes et a été vendu à la ferraille le 30 juin 1936.

Déplacement (standard)

1 120 t (conception)

Déplacement (chargé)

1 187 tonnes

Vitesse de pointe

30 nœuds à 18 500 shp
30,20 nœuds à 19 930 shp à 1 192 tonnes à l'essai (Gwin)

Moteur

Turbines à 2 arbres
4 chaudières

Varier

2500 nm à 20 nœuds

Armure - ceinture

- plate-forme

Longueur

315 pieds 7 pouces

Largeur

30 pieds 6 pouces

Armement

Quatre pistolets 4 pouces/50
Deux canons AA de 1 livre
Douze tubes lance-torpilles de 21 pouces dans quatre montures triples
Un pistolet Y (DD-70 à DD-71)

Complément d'équipage

100

Lancé

10 juillet 1917

Commandé

1er décembre 1917

Vendu à la ferraille

30 juin 1936

Livres sur la Première Guerre mondiale | Index des sujets : Première guerre mondiale


Les plus grands navires de guerre de l'histoire

Les destroyers de classe Caldwell étaient une mise à niveau de transition des destroyers de classe Samson, ils avaient une longueur de 315 pieds et pouvaient atteindre des vitesses allant jusqu'à 30 nœuds. Les équipages se composaient de 95 hommes et 5 officiers. Les destroyers de la classe Caldwell ont également été parmi la première classe de navires à introduire des ponts affleurants.

Armé de quatre canons de 4 pouces dans des montures simples et de deux canons AA de 1 livre ainsi que de quatre tubes lance-torpilles triples montés, l'USS Caldwell a commencé sa carrière le 10 juillet en 1917. Son homonyme était le lieutenant James R. Caldwell, un américain officier qui a servi dans la quasi-guerre de 1798 à 1800. Il est décédé en 1804 à l'âge de 24 ans.

Elle a rejoint la Flotte de l'Atlantique et participerait aux patrouilles et aux devoirs d'escorte de convoi. Caldwell a survécu à la guerre et a transporté des troupes à Brest, en France, et a aidé à escorter le président américain Woodrow Wilson qui était à bord du SS George Washington.

Dans la culture populaire

Le Caldwell (avec une peau horrible) dans Steel Ocean


USS Caldwell (DD-69) - Histoire

USS Caldwell (Destroyer n° 69) au large de Mare Island Navy Yard à la fin de 1917.

Tous, sauf trois, avaient quatre piles et deux vis. DD 71&ndash73, Gwin, Conner et Stockton (illustré) avait trois piles Conner et Stockton avait aussi trois vis.

Leurs coques ont été conçues pour remédier aux faiblesses des précédentes classes de châteaux-forts surélevés, ce qui a donné lieu à un pont météorologique & ldquoflush&rdquo, en pente continue de la proue à la poupe. Ils conservaient le même franc-bord à l'avant et à l'arrière que les &ldquobroken deckers&rdquo (tout comme les destroyers standardisés de série des suivants les mèches et Clemson Des classes).

Les six Caldwells ont été conçus pour 18 500 shp et 30 nœuds, mais différaient les uns des autres à d'autres égards : Caldwell, Lâche et Manley avait quatre piles les trois autres. Conner et Stockton avait trois vis les deux autres.

CLASSE CALDWELL, 1916&ndash1947

Leurs carrières étaient également diverses. Les quilles ont été posées pour quatre, en commençant par Manley, en 1916. Les deux autres n'ont été posés qu'après le début des travaux du premier les mèchesnavires de classe. Tous furent mis en service et servis jusqu'en 1922, date à laquelle ils furent placés en réserve. Manley a été remis en service en 1930, tandis que Caldwell et Gwin ont été frappés respectivement en 1936 et 1937.

Les quatre navires survivants ont servi pendant la Seconde Guerre mondiale. Manley est devenu le premier flush-decker converti en transport à grande vitesse (APD 1). Les trois autres sont allés en Grande-Bretagne dans le cadre de l'accord destroyers contre bases : Lâche, son nom ayant été abandonné en 1935 au profit d'un nouveau Lâche, a été temporairement renommé Conway avant d'entrer en service en tant que HMS Lewes Conner comme HMS Leeds et Stockton comme HMS Ludlow.


USS Caldwell (DD-69) - Histoire

James R. Caldwell a été nommé aspirant de marine le 22 mai 1798 et nommé lieutenant en 1800. Il a servi aux Antilles pendant la quasi-guerre avec la France et à Siren pendant les guerres de Barbarie. Le lieutenant Caldwell a été tué lorsque la canonnière n° 9 a explosé au combat dans le port de Tripoli le 7 août 1804.

(DD-69 : dp 1 020 1. 315'G" b. 31'2" dr. 11'6" s. 32 k.
cpl. 100 : un 4 4", 12 21" tt, cl. Caldwell)

Le Caldwell (DD-69) a été lancé le 10 juillet 1917 par le Mare Island Navy Yard, parrainé par Mlle C. Caldwell, et commandé le 1er décembre 1917 sous le commandement du lieutenant-commandant B. McCandless.

Ordonné de rejoindre la flotte de l'Atlantique, Caldwell atteint Norfolk, Virginie, le 8 janvier 1918, et Queenstown, Irlande, le 6 mars. La vigilance et l'habileté ont marqué ses opérations de patrouille et d'escorte de convoi, qui ont été interrompues lorsque Caldwell a aidé à des travaux expérimentaux urgents sur des dispositifs d'écoute sous-marins à utiliser contre la menace des sous-marins allemands. Après la fin de la Première Guerre mondiale, Caldwell transporta des troupes à Brest, en France, et y rejoignit l'escorte du président Woodrow Wilson à Washington alors qu'il entrait dans le port,


DD-69 Caldwell

L'USS Caldwell, un destroyer à quatre étages de 1125 tonnes (déplacement normal) construit par le Mare Island Navy Yard, en Californie, était le nom du navire d'une classe de six destroyers qui a réintroduit la forme de coque « pont affleurant » qui sera bientôt largement utilisée pour la force de destroyers américaine. L'USS CALDWELL (DD 69) fut le premier destroyer avec 12 tubes lance-torpilles de 21 pouces. Il s'agissait de la première installation standard de tube lance-torpilles de 21 pouces. La classe de destroyers Caldwell a servi dans la marine des États-Unis vers la fin de la Première Guerre mondiale. Les quilles ont été posées pour quatre, à commencer par Manley, en 1916, les deux autres ont en fait été posées après le début des travaux sur les premiers navires de la classe Wickes .

Construits en 1917 et 1918, les 6 navires de la classe Caldwell étaient à pont affleurant pour éliminer la faiblesse de la rupture de fo'c'sle de la classe Tucker précédente. En 1915, les concepteurs américains portèrent le haut franc-bord de la proue sur toute la longueur du navire, produisant ainsi ce que l'on appelait le type à pont affleurant. La tonture avant de la classe Caldwell a été améliorée pour empêcher la tourelle "A" d'être constamment emportée. La classe avait des tubes lance-torpilles et des tourelles alaires, deux défauts de conception.

Les dernières classes, 1915 à 1918, avaient un pont principal affleurant continu de la proue à la poupe, mais avec une proue considérable, bien que moins visiblement élevée que dans les classes précédentes, ayant décidément plus de franc-bord que la poupe. Le passage du gaillard haut et coupé au pont affleurant a permis d'améliorer considérablement la navigabilité, l'habitabilité et l'efficacité globale. Dans le type à pont affleurant, la réticence à virer face au vent existait toujours, mais à un degré beaucoup moins marqué tandis que la tendance à la dérive excessive, caractéristique de tous les destroyers en raison de leur tirant d'eau nécessairement faible et de la grande surface qu'ils exposent au vent, est quelque peu augmenté.

Les plus anciens du type à pont affleurant (Caldwell, Craven, Conner, Gwin, Stockton et Mauley) n'avaient pas les lignes fines du corps sous-marin des derniers navires de leur classe, étant décidément à fond plat vers l'avant, à la suite de quoi ils martèlent fortement lorsqu'il est poussé dans la mer et gîte profondément lorsque le gouvernail est basculé à grande vitesse.

Le destroyer de ce type avait un déplacement de 1 100 tonnes et une longueur de 310 pieds. Ce navire, un bateau de 30 nœuds, était le destroyer le plus avancé utilisé par l'US Navy à la date de la déclaration de guerre. Lorsque les États-Unis sont entrés en guerre en avril 1917, il y avait déjà une grande inquiétude quant à une menace potentielle sous-marine au large de la côte est. Le manque relatif de destroyers de première ligne de la Marine - environ 50 à la mi-1917 - et la décision d'envoyer la plupart de ceux-ci en Europe ont encore exacerbé cette préoccupation. Un programme de construction massif était déjà en cours - il conduirait à la construction éventuelle de 273 destroyers à quatre piles, "à pont affleurant" d'ici 1921 - mais pour le reste de 1917, seuls deux de la classe Sampson et les trois premiers de la classe Caldwell serait mis en service, et la nécessité d'escorter les convois de troupes vers la France était la priorité absolue. Comme pis-aller, les sous-marins américains ont été de plus en plus entraînés dans la campagne anti-sous-marine sur les côtes de l'Atlantique et du Golfe, et deux divisions ont même été déplacées d'Hawaï et de Puget Sound pour renforcer leurs rangs.

Tous ont servi jusqu'en 1922, date à laquelle ils ont été placés en réserve. L'USS Caldwell a été désarmé fin juin 1922 et désarmé au Philadelphia Navy Yard, en Pennsylvanie. Elle est vendue fin juin 1936.

L'USS Manley (Destroyer n° 74) a été désarmé à Philadelphie le 14 juin 1922. Le destroyer a été remis en service le 1er mai 1930 pour servir comme navire expérimental de tir de torpilles à Newport, RI. et dans les Caraïbes. La conversion de transport de destroyers à grande vitesse (APD) de Manley, en retirant ses piles et ses chaudières avant, lui a donné la capacité de soulever 200 Marines et quatre bateaux d'assaut Higgins de 11 m (36'). Reclassé auxiliaire divers le 28 novembre, il est redésigné AG-28. Le Manley a été équipé en tant que transport de troupes dans le New York Navy Yard le 7 février 1939. Il a combattu à Guadalcanal et à Kwajalein.

Tout au long de la crise croissante de l'été 1940, alors que la France et les Pays-Bas tombaient rapidement aux mains des nazis et que les troupes britanniques revenaient mouillées et traînées par l'évacuation quasi miraculeuse de Dunkerque, Churchill tenait fermement à s'assurer que l'Amérique restait un fournisseur fiable de matériel de guerre en Grande-Bretagne. À la fin de l'été 1940, la Grande-Bretagne était bien avancée pour acquérir des milliers d'avions américains pour remplir une variété de rôles allant de l'entraînement et du combat aérien au bombardement stratégique et à la patrouille maritime.

Les destroyers étaient plus difficiles, un "risque politique colossal" pour Roosevelt. Bien que le prêt de destroyer ait d'abord semblé irréalisable, Roosevelt et ses conseillers, en particulier les secrétaires des départements de la Marine et de la Guerre, Frank Knox et Henry Stimson, ont travaillé pendant l'été 1940 et ont réussi à conclure un accord de « destroyers pour bases » qui satisfaisait les exigences des lois de neutralité en temps de guerre répondent encore aux besoins de la Grande-Bretagne en navires. En septembre 1940, les États-Unis avaient négocié un accord Destroyers for Bases avec la Grande-Bretagne, sécurisant des bases militaires stratégiques dans les possessions britanniques de l'Atlantique et des Caraïbes en échange de cinquante destroyers excédentaires. Trois sont entrés en service dans la Royal Navy dans le cadre de l'accord Destroyers for Bases en tant que classe Leeds. Leeds a fourni une couverture à Gold Beach le 6 juin 1944, ses sœurs ont servi d'escortes de convoi. Tous ont survécu à la guerre, deux ont été coulés comme cibles et un mis au rebut, après-guerre.


USS Caldwell (DD-69) - Histoire

1. V. Albers, Torpilles acoustiques passives, (U), ORL Report 7958-128, Ordnance Research Laboratory, Pennsylvania State University, 1er mars 1949 (SECRET).

2. "Evolution of the Torpedo: Newport Torpedo Station's Role in the Development of the U.S. Navy Torpedoes", vol. VI, Torpedo Station Publication, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1946 (NON CLASSIFIÉ).

3. « Notes sur les torpilles mobiles », Publication de la marine américaine, 1873 (NON CLASSIFIÉ).

4. Bucknell, J.T., « Mines sous-marines et torpilles » Ingénierie, Londres, 1889 (NON CLASSIFIÉ).

5. "Principles and Application of Underwater Sound," NAVMAT P-9674, Naval Material Command, Washington, D.C., 1968 (NON CLASSIFIÉ).

Armstrong, G.E., Torpilles et navires lance-torpilles, Bill & Sons, Londres, 1896 (NON CLASSIFIÉ).

Beggs, J. M., et T. H. Campbell, Jr., "Underseas Missiles at Westinghouse," Missiles et roquettes (NON CLASSÉ).

Beloshitskiy, V. P., et Y. M. Baguisky, Armes sous-marines, Maison d'édition militaire, Moscou, 1960 (NON CLASSIFIÉ).

Bethell, P., "Développement de la torpille," Ingénierie, Londres, 1945-1946 (NON CLASSIFIÉ).

Blair, C., Jr., Victoire silencieuse, Lippincott & Co., New York, 1975 (NON CLASSIFIÉ).

Bliss-Leavitt 5,2 m x 45 cm Torpedo Mk VII et U.S. Navy Torpedo 12 pi x 45 cm Type D, OP 436, Bureau of Ordnance, Washington, D.C., janvier 1914 (NON CLASSIFIÉ).

Bradford, R. B., « History of Torpedo Warfare », Publication de la station de torpilles, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1882 (NON CLASSIFIÉ).

Démonstration du Bureau of Ordnance de la phase A de la torpille assistée par roquette, (U), NAVORD Report 4979, Naval Ordnance Torpedo Station, Pasadena, Californie, 2 septembre 1955 (CONFIDENTIEL).

Cavanaugh, C.C., L'évolution du mécanisme d'explosion de torpilles de la marine américaine, (U), Torpedo Station Consecutive Report 62, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 7 mars 1946 (CONFIDENTIEL).

« Relevé chronologique 1869-1945 », vol. I, Torpedo Station Publication, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1946 (NON CLASSIFIÉ).

Coggeshall, W. J., et J. E. McCarthy, "History of the Naval Torpedo Station, Newport, R. I. (1858-1925)", Publication de la station Torpedo, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., vers 1925 (NON CLASSIFIÉ).

Destroyers de la marine américaine, Division de l'histoire navale, Washington, D. C., Government Printing Office, 1962 (NON CLASSIFIÉ).

Ellis, W. A. ​​"Torpedoes," Une liste de références dans la bibliothèque publique de New York, vers 1917 (NON CLASSIFIÉ).

Évaluation du missile Petrel, (U), Rapport final sur le projet OP/V181/X11, Commandant de la Force de développement opérationnel, 23 avril 1956 (SECRET).

Rapport final sur le développement du Torpedo Mk 42, (U), NAVORD Report 2050, Naval Ordnance Torpedo Station, Pasadena, Californie, 17 août 1943 (CONFIDENTIEL).

Gray, E., L'appareil du diable, Seeley, Service, and Co. Ltd., Londres, 1975 (NON CLASSIFIÉ).

Howell torpille, Honeywell, Inc., vers 1972 (NON CLASSIFIÉ).

Notes d'inventaire, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 17 juillet 1913 (NON CLASSIFIÉ).

Kiby, G.J., "Histoire de la torpille," Journal du Service Scientifique Royal, vers 1973 (NON CLASSIFIÉ).

Maxwell, F. H., "Systèmes de propulsion de torpilles," Journal de l'American Rocket Society, décembre 1949 (NON CLASSIFIÉ).

Miklowitz, G. D., "Caractéristiques physiques et opérationnelles des torpilles Mk 13 à Mk 43X," (U), NOTS Technical Memorandum 571, Naval Ordnance Torpedo Station, Pasadena, Californie, 1er octobre 1951 (SECRET).

Morison, S.E., Guerre des deux océans, Ballantine Books, Inc., New York, 1972 (NON CLASSIFIÉ).

Mueser, R. E., "Tabulation and Description of 84 American and Foreign Torpedoes," (U), ORL Technical Note 9.0000-12, Ordnance Research Laboratory, Pennsylvania State University, 7 octobre 1947 (SECRET).

"New Designation for Torpedoes," BuOrd Document 21622-(G)-6/28 (révision de l'Ordnance Pamphlet No. 316), Bureau of Ordnance, Washington, D.C., 18 juin 1913 (NON CLASSIFIÉ).

« Le rôle de la station de torpilles de Newport dans le développement des torpilles de la marine américaine, des explosions électriques - chimiques - des torpilles d'avions », vol. VII, Torpedo Station Publication, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1946 (NON CLASSIFIÉ).

Norlin, F.E., Évolution de la torpille, Torpedo Station Consecutive Report 99, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 30 septembre 1946 (NON CLASSIFIÉ).

Pawlowski, G.L., Flattops et oisillons, Cusette Books, New York, 1971 (NON CLASSIFIÉ).

"Plates of Whitehead Torpedoes, Torpedo Directors, and Above-Water Launching Apparatus," Publication de la station de torpilles, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1901 (NON CLASSIFIÉ).

Preston, A., Sous-marins, Octopus Books, Ltd., Londres, 1975 (NON CLASSIFIÉ).

Rapport du Comité du Bureau of Ordnance sur la recherche et le développement de torpilles, (U), Rapport NAVORD 1760, partie II, sec. 8, Naval Ordnance Systems Command, Washington, D.C., 29 décembre 1950 (CONFIDENTIEL).

Rapport sur la phase technique de BuWeps/Optev pour l'évaluation simultanée du système d'arme ASROC, (U), NAVWEPS Report 7595, NOTS T2585, Naval Ordnance Torpedo Station, Pasadena, Californie, 21 novembre 1960 (CONFIDENTIEL).

Roscoe, T., Sur la mer et dans les cieux, Hawthorne Books, Inc., New York, 1970 (NON CLASSIFIÉ).

Rowland, B. et W.B. Boyd, U.S. Navy Bureau of Ordnance pendant la Seconde Guerre mondiale, Washington, DC Government Printing Office, 1953 (NON CLASSIFIÉ).

Sleeman, C.W., Torpilles et guerre des torpilles, Griffin & Co., Portsmouth, Angleterre, 1880 (NON CLASSIFIÉ).

Sleeman, C.W., Torpilles et guerre des torpilles, Griffin & Co., Portsmouth, Angleterre, 1889 (NON CLASSIFIÉ).

Stockard, J. M., « Torpedo Scrap Book », Bureau of Ordnance, Washington, D. C., vers 1910 (NON CLASSIFIÉ).

« Summary Report on the Present and Probable Development of Torpedoes », préparé par le Torpedo Survey Panel du Bureau de la recherche et du développement scientifiques, confié au Département de la marine, NAVEYOS P-416, Government Printing Office, 1946 (NON CLASSIFIÉ).

Arme anti-sous-marine à torpille lancée en surface, (U), Evaluation and Analysis Staff Report 165, Bureau of Ordnance, Washington, D.C., 23 novembre 1953 (CONFIDENTIEL).

"Swedish Torpedo, 100 Years, 1876-1976," (Torpedem 100 ar 1976), Marine royale suédoise, 1976 (NON CLASSIFIÉ).

Résumé du rapport d'avancement technique du programme Lancer de torpilles au 30 avril 1954, (U), NOTS Report 60, Naval Ordnance Torpedo Station, Pasadena, Californie, 1954 (CONFIDENTIEL).

Caractéristiques des torpilles et des ogives de mine, OD 3823, deuxième révision, Naval Ordnance Systems Command, Washington, D.C., 19 mars 1951 (NON CLASSIFIÉ).

Torpedo Mk VIII Mods 4 et 5, OP 321, Bureau of Ordnance, Washington, D. C., vers 1913 (NON CLASSIFIÉ).

Torpille Mk 18, OP 436, Bureau of Ordnance, Washington, D.C., vers 1943 (NON CLASSIFIÉ).

Torpedo Register Number Assignment Records, Naval Underwater Systems Center, Newport, R. I., 1978 (NON CLASSIFIÉ).

"Torpedoes - United States Navy," Ordnance Pamphlet 320, Bureau of Ordnance, Washington, D.C., Government Printing Office, octobre 1915 (NON CLASSIFIÉ).

"Tonnerre sous-marin", Revue Générale Électrique, General Electric Corp., mars, mai 1958 (NON CLASSIFIÉ).

"Underwater Ordnance Data Book, (U)" (U), Naval Underwater Ordnance Station, Newport, R. I., 1960 (SECRET).

Données générales sur les torpilles de la marine américaine, OP 1604, Bureau of Ordnance, Washington, D.C., 15 octobre 1945 (NON CLASSIFIÉ).

Caractéristiques opérationnelles et données tactiques des armes sous-marines de la marine américaine, (U), OD 16086, Naval Underwater Systems Center, Newport, R. I., 1er janvier 1973 (CONFIDENTIEL).

Watts, A.J., Sous-marins alliés, ARCO Publishing Co., Inc., New York, 1977 (NON CLASSIFIÉ).

"Whitehead Torpedo, U.S.N., 3,55 m x 45 cm Mk I, Mk II, Mk III, et 5 m x 45 cm Mk I, Mk II," Publication de la station Torpedo, Naval Torpedo Station, Newport, R. I., 1901 (NON CLASSIFIÉ).

CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS

Tout au long de ce rapport, les identités des activités participantes sont celles qui existaient au moment de l'événement particulier. De nombreux changements se sont produits à la fois dans l'établissement naval et dans les industries. La liste de références croisées suivante est fournie pour relier les anciennes identités, comme indiqué dans le rapport, aux identités actuelles où le changement a été radical. Les changements d'identité intermédiaires sont omis, à moins qu'ils ne concernent le rapport.


Inhaltsverzeichnis

Die 1916 und 1920 gebauten Zerstörer waren die ersten Glattdecker. Diese Konstruktion war eine Reaktion auf die konstruktive Schwäche im Vorschiff der vorher gebauten Tucker-Klasse. Der vordere Deckssprung wurde verbessert, um zu verhindern, dass das vordere Geschütz ständig überkommender Voir ausgesetzt war. Die Anordnung ihrer Torpedowaffen sowie die rhombenförmige Aufstellung der Geschütze waren eine Schwachstelle des Entwurfs und waren auch bei den Nachfolgeklassen (les mèches et Clemson) zu trouvé. Die beiden Folgeklassen wurden im Serienbau schneller hergestellt als die sechs Prototypen. [1]

Als die USS Manley (DD74) von den Bath Iron Works im octobre 1917 als erstes Schiff der Klasse abgeliefert wurde, waren schon viele Zerstörer der nachfolgenden Wickes-Klasse, aber auch schon einige der Clemson-Klasse im Bau. Die Fertigstellung der Klasse erfolgte in der zwei Losen: Es folgten bis zum Januar 1918 die beiden Dreischornsteiner Conner et Stockton von Cramp et mourir Caldwell mit wieder vier Schornsteinen vom Mare Island Navyyard als Typschiff der Klasse. Mit den Vier-Schornsteinern Lâche vom Norfolk Navy Yard im Oktober 1918 und der Gwinn von Todd in Tacoma mit wieder drei Schornsteinen im März 1920 wurden dann die letzten Zerstörer der Klasse ausgeliefert. Die sechs Zerstörer wurden bis 1922 von der USN genutzt und kamen dann in die Reserve. [1]

Caldwell et Gwin wurden 1936 bzw. 1937 wegen der Vertragsbindungen aus der Londoner Konferenz von 1930 ausgesondert, als die USA ihre Zerstörerzahlen anpassen musste, um ihr Neubauprogramm fortzuführen. Ähnliches erfolgte auch bei der Royal Navy, die ebenfalls eine Vielzahl von Zerstören abwracken ließ, was kaum genutzte Zerstörer der V- und W-Klasse und vorrangig der S-Klasse betraf.

Manley kam als einziges Schiff der Caldwell-Klasse ab 1930 im Frieden wieder à Dienst. 1938/39 wurde mourir Manley dann als erster der ``flush-decker`` zu einem Schnellen Transporter (APD) umgebaut. Es wurden die vorderen Kessel und Schornsteine ​​entfernt und somit Platz für den Transport von 200 Marines und vier 11 m-Higgins-Sturmboote geschaffen. Ab Juli 1942 kam der Transporter dann im Pazifik zum Einsatz und wurde bei den Landungen auf Guadalcanal und Kwajalein eingesetzt. [2]

Einsatz durch die Royal Navy Bearbeiten

Die drei weiteren 1940 noch vorhandenen Zerstörer der Klasse wurden im Rahmen des Destroyers pour Bases-Accord an die Royal Navy abgegeben, die sie mit 47 Schiffen der les mèches-Klasse und der Clemson-Classe als Ville-Classe à Dienst stellten.

Mourir USS Conner wurde à Halifax an die Royal Navy übergeben, die den Zerstörer dans HMS Leeds (G27) umbenannte. Der Zerstörer verlegte Anfang novembre 1940 nach Großbritannien, wo Umrüstung für den Dienst in der RN vorgenommen wurden. Der Zerstörer wurde dem Commandement de Rosyth zugeteilt und sicherte britische Küstengeleite in der Nordsee zwischen der Themse-Mündung und dem Firth of Forth und überstand dabei etliche Luftangriffe. Am 20. avril 1942 unterstützte der Zerstörer die Cotswold nach einem Minentreffer und schleppte den Geleitzerstörer nach Harwich. In der Nacht zum 25. Février 1944 konnte der alte Zerstörer den Angriff deutscher Schnellboote auf das von ihm gesicherte Geleit abwehren. Kurz vor dem Kriegsende dans Europa wurde die Leeds wegen sich immer häufiger auftretender Defekte in Grangemouth der Reserve zugeteilt, aber erst im März 1947 zum Abbruch verkauft, der erst ab Januar 1949 erfolgte. [3]

Das Schwesterschiff USS Stockton wurde auch der Royal Navy übergeben, die den alten Zerstörer à bord du HMS Ludlow (G57) umbenannte. Auch dieser Zerstörer verlegte Anfang Novembre 1940 nach Großbritannien, wo Umrüstung erfolgen sollte und wurde an der britischen Ostküste eingesetzt. Bei der Landung am Gold Beach während der Operation Overlord am 6. Juin 1944 soll die HMS Ludloweingesetzt worden sein. [4] Nach dem Kriegsende in Europa wurde der Zerstörer außer Dienst gestellt und bei Broadsands nahe der Insel Fidra (North Berwick) im Juni 1945 verankert. Schon Anfang Juli 1945 wurde das Schiff zum Totalverlust erklärt und zum Abbruch vor Ort bestimmt. Dieser scheint nie erfolgt zu sein, da noch heute bei Niedrigwasser auf 56.03N 0.45W Reste des Schiffes erkennbar sind.

Mourir USS Lâche guerre dans der Reserve schon 1935 en Conway umbenannt worden, um den ursprünglichen Namen für einen neuen Zerstörer zu nutzen. In der Royal Navy wurde der Zerstörer à bord du HMS Lewes (G68) umbenant. Noch vor Abschluss der Umrüstarbeiten wurde der Zerstörer in Devonport bei einem Luftwaffenangriff auf die Marinewerft am 22. April 1941 schwer beschädigt und war daher erst im Februar 1942 einsatzbereit. Schon Ende des Jahres wurde der alte Zerstörer vom Konvoischutz wieder abgezogen und zum Zielschiff für Luftangriffe umgerüstet. Ab März 1943 verlegte der alte Zerstörer mit dem Konvoi WS 29 nach Simonstown. Je suis janvier 1944 soll sich die Lewes zeitweise à Casablanca befunden haben. Im août 1944 verlegte das Zielschiff zum Einsatz mit der Eastern Fleet dann nach Ceylan, wo es gelegentlich auch wieder zur Sicherung von Versorgungskonvois herangezogen wurde. Im Februar 1945 verlegte die Lewes dann von Trincomalee nach Fremantle zusammen mit dem Zerstörer-Tender Tyne. [5] D'avril à novembre 1945 wurde der alte Zerstörer aus Sydney als Trainingsziel für die Ausbildung von Trägerpiloten eingesetzt. Dann wurden noch brauchbare Teile vom Schiff entfernt und die Reste des Schiffes am on 25. Mai 1946 vor Sydney, New South Wales, Australia versenkt. [6]


USS Caldwell (DD-69)

USS Caldwell (DD-69) amerykański niszczyciel, okręt główny typu Caldwell Będący w służbie United States Navy w czasie I wojny światowej. Nazwa okrętu pochodziła du lieutenant Jamesa R. Caldwella (?–1804).

Okręt zwodowano 10 lipca 1917 w stoczni Mare Island Naval Shipyard, matką chrzestną była C. Caldwell. Jednostka weszła do służby 1 grudnia 1917, pierwszym dowódcą został Lieutenant-commandant B. McCandless.

Niszczyciel został przydzielony do Floty Atlantyku. Do Norfolk dotarł 8 stycznia 1918, a do Queenstown w Irlandii 5 marca. Bazując w tym ostatnim porcie pełnił służbę patrouilleur i eskortową. Została ona przerwana gdy "Caldwell" został przydzielony do eksperymentalnych prac nad urządzeniem przeznaczonym do wykrywania okrętów podwodnych. Po zakończeniu I wojny światowej niszczyciel przewoził ołnierzy do Brestu. Gdy przebywał w tym porcie eskortował transportowiec "George Washington" na którego pokładzie przybył na konferencję w Wersalu prezydent Stanów Zjednoczonych Woodrow Wilson.

"Caldwell" wrócił do normalnej służby w Dywizjonie Norfolk Sił Niszczycieli Floty Atlantyku (ang. Norfolk Division, Destroyer Force, Atlantic Fleet). Wraz z 3 Eskadrą Niszczycieli (ang. Destroyer Squadron 3) pełnił służbę wzdłuż wschodniego wybrzeża USA w czasie 1919. Został umieszczony w rezerwie w sierpniu 1920 i operował ze zredun New

Został wycofany ze służby w Philadelphia Navy Yard 27 czerwca 1922. Został sprzedany 30 czerwca 1936.


Contenu

Marine des États-Unis[modifier | modifier la source]

Stockton passé la dernière année de Première Guerre mondiale assigné à convoi escorte et service anti-sous-marin, opérant à partir de Queenstown, Irlande. Pendant ce temps, elle a engagé un ennemi U-bateau à au moins une occasion. Le 30 mars 1918, elle et Ericsson escortaient le transport de troupes St.Paul sur le Queenstown-Liverpool circuit, quand Ericsson a ouvert le feu sur un Allemand sous-marin. L'ennemi submergé a lancé un torpille à Stockton presque immédiatement après, et le destroyer a évité de justesse le « poisson ». Les deux destroyers larguèrent des schémas de grenades sous-marines, mais le sous-marin a réussi à échapper à leur attaque et s'est échappé. Plus tard cette nuit, Stockton entré en collision avec Slieve Bloom à proximité Pile sud Léger. Le destroyer dut se rendre à Liverpool pour des réparations et le navire marchand coula.


[DIPLOMATIE] Rio De Janeiro à Washington D.C. et Londres

Le gouvernement brésilien a presque atteint la fin de son année budgétaire, et il y a toujours un énorme excédent dans le budget de la défense. La dernière tentative d'achat d'armements n'a malheureusement pas atteint notre objectif. Nous souhaitons faire quelques achats avant la fin de l'année.

Achats navals

[HMS Hermes]( https://en.wikipedia.org/wiki/HMS_Hermes_(95) nous aimerions placer une offre de 40 000 000 $

Achats de l'armée

ArticlePrix
USS Dakota du Nord$250,000,000
USS Birmingham et USS Salem65 000 000 $ chacun
USS Caldwell, USS Craven, USS Gwin et USS Conner22 000 000 $ chacun
50 3 pouces m1918$225,000
100 obusier de 150 mm m1918$1,500,000
50 obusier M116$175,000

Le Brésil aimerait acheter ces équipements et ces navires. La seule exception est l'USS North Dakota. Nous n'avons pas les fonds pour l'acheter pour le moment. Le total des autres achats devrait s'élever à 219 900 000 $. Nous paierons cela au cours de la période de livraison, qui devrait être dans l'année si les États-Unis jugent cela acceptable.


Voir la vidéo: dd 69